Hommes d'Eglise

 

Jacques Pierre VINAND, curé de Fontcouverte, est né le 13 mars 1745.

 

Le 6 Germinal - 26 mars 1794 -, le directoire départemental décida de vider Saintes de tous les prêtres réfractaires.

Jacques-Pierre Vinand fut déporté sur un trois-mâts, Les Deux-Associés, qui avait autrefois servi à la traite des Noirs.

Entassés les uns sur les autres, sans air, sans hygiène, épuisés par le manque de nourriture, dévorés par la vermine, tous ces hommes étaient un terrain tout préparé pour les épidémies qui ne tardèrent pas à se déclarer à bord.

Au fur et à mesure que l'état des déportés s'aggravait, on les débarquait à l'île Madame, l'île Citoyenne, comme on disait à l'époque.

 

L'abbé Vinand mourut le 7 septembre 1794. Il repose dans l' Ile Madame.

 

 

Jacques-Eutrope VALLEE (1843-1887),

 

curé de Fontcouverte, fut ordonné prêtre en 1867.

De santé fragile, il dut renoncer très tôt au ministère paroissial. Il fut alors précepteur dans diverses maisons en Saintonge et à Paris, puis professeur à l’institution Saint-Pierre de Saintes.

 

En 1881, il fut nommé curé de Fontcouverte, paroisse de 590 âmes. Il était le 1er curé résident de l’église de Fontcouverte, et il étrennait le presbytère qui venait tout juste d’être bâti.

 

Outre son poste de curé à la paroisse Saint-Vivien, il occupait les fonctions de secrétaire de la Commission des Arts et Monuments historiques de la Charente-Inférieure et c’est à lui que nous devons l’ouvrage, paru en 1885, consacré à " L’Eglise et la résidence épiscopale de Fontcouverte ".

 

Jacques-Eutrope Vallée mourut le 11 février 1887 à Saintes.